Nouvelle Zélande : partie II

On vous écrit en direct de notre merveilleux Kurt (et je me sens déjà devenir sentimentale). Le départ de Chloé a marqué le début de la fin de notre voyage en Océanie. (Heureusement, nous avons encore quelques mois avant le vrai retour à la réalité). Nous avons donc tout fait pour vivre chaque jour pleinement. Nous sommes chanceux, la météo est avec nous!

Les routes sont toujours aussi magiques. L’île du sud est très alpine et on y voit souvent de magnifiques lacs et rivières d’un bleu éclatant.

Pour commencer, le parc national du mont Aspiring. Nous y avons vécu une canicule assez pesante. Par chance, nous étions tout près de plusieurs cours d’eau. Nous avons hiké 2 jours consécutifs, Brewster track et Roy’s peak, des sentiers bien différents avec un point commun : une dénivelée positive corsée! La première nous a fait passer par une forêt enchantée digne du Seigneur des anneaux. À notre sortie des bois, une vue spectaculaire sur les montagnes et les glaciers.

La seconde, un sentier à découvert (fait chaud) menant à une crête qui surplombe le lac wanaka donnant l’impression qu’on peut y tomber.

Nous arrivons à Queenstown complètement crevés. On passe les 2 jours suivants à errer dans la petite ville. Son ambiance est montagnarde et chaleureuse. Du « centre ville » on a accès à une belle plage, une marina et plusieurs restaurants-cafés-crèmeries-pub. On se fait plaisir!

En quittant Queenstown, la canicule décide de prendre son 4%. Ce n’est pas plus mal, on descend vers le sud, là où les fjords se trouvent. Un fjord est une vallée érodée par un glacier avançant de la montagne à la mer qui a été submergée par la mer. Entre Te Anau et Milford sound, nous trouvons une belle petite randonnée et de beaux arrêts paysages.

Un soir, on a fait du camping sauvage sur le bord de la plage « monkey island ». Bon, il ventait en s’il vous plaît mais c’était magnifique!

Il existe plusieurs « great walks » en NZ. Celle-ci ont une durée variable (2-6 jours) et permettent aux fans de randonnée de vivre une expérience totalement unique. Plusieurs étant complètes, nous avons opté pour une moins populaire ; la Humpridge track soit 62km en 3 jours. On porte notre nourriture et notre linge et les refuges fournissent le reste. On pourrait vous détailler le tout longuement mais on vous brosse un tableau concis.

Jour 1: 21km

Nous sommes partis seuls vers le parcours assez raide parsemé de plusieurs averses. Le refuge #1 étant caché dans les nuages, notre dernier sprint vers celui-ci fut assez épique. Nous avons passé la soirée devant le feu avec nos 16 acolytes! (couples, voyageurs solos, jeunes, vieux, alouette!). Nous passons une nuit assez froide pour ne pas dire frette en titi. Mais bon, ça fait de bonnes histoires 😉.

Jour 2 : 21km

Surprise, il neige! Heureusement, avec le Rinjani derrière nous, nous sommes endurcis. On ne peut pas dire la même pour les « rumineuses » (surnom d’un groupe de 3 dames grincheuses).

Bref, début de descente glissante vers le refuge #2. Soleil sur l’heure du lunch et arrivée sous le ciel bleu, juste à temps pour voir quelques dauphins à la plage. La soirée fut plus animée avec le groupe, on fait bien connaissance. Allemands, kiwis, irlandais, néerlandais, finlandais… une belle brochette d’humains intéressants.

Jour 3 : 20 km

Le parcours étant bien dessiné, on termine le trek avec un sentier plus plat et le soleil est de la partie, yé! On retrouve Kurt sans une égratignure, fiou! Ce soir là, la douche et le gros repas furent incroyablement merveilleux.

Notre dernier arrêt fut le Mont Cook, le point culminant de la Nouvelle Zélande. En route vers celui-ci, nous recevons un message inattendu de deux amis allemands que nous avions rencontrés au Sri Lanka. Ils ont vu notre blogue et ont eu envie de nous écrire pour nous revoir. Après leur avoir détaillé notre parcours pour les prochains jours, nous sommes très heureux/surpris/excités de voir Tina et Denis à notre campement le soir même! D’ailleurs, ce campement était très rudimentaire mais ô combien fabuleux. Au pied des montagnes, à la tombée de la nuit, nous pouvions observer la Voie lactée à l’œil nu.

Nous passons les 2 prochains jours à hiker avec nos amis autour du Mont Cook. Un sommet assez élevé nous donne une vue imprenable sur les glaciers. Nous ne pouvions demander mieux pour les derniers jours, un environnement grandiose avec un couple vraiment très attachant.

Anecdotes:

-Le 1er jour du voyage, Édouard, fou comme un balai de pouvoir faire des feux de camp, acheta du bois et des allume-feux… ces 2 achats restèrent dans notre campervan pendant 31 jours car il est interdit de faire des feux en NZ.

-Le dernier jour avec notre Kurt chéri (campervan), nous prenons un chemin de gravier vers un camping. À 3 km de celui-ci, nous restons coincé dans de grosses pierres en voulant traverser un ruisseau… sous la pluie battante… Wouhou!

-Lors d’une randonnée, nous discutions et une femme nous regarde avec un regard étrange. « You speak French » dit-elle en pointant Édouard. « But you, what language do you speak? » demande-t-elle en pointant Alexe. « I speak French canadian ma’am! »

-Ayant reçu un « sac à vin » en cadeau avant notre départ, nous étions on ne peut plus fiers d’apporter du vin sur le trek de 3 jours. Après avoir fait bien mijoter notre délicieux plat déshydraté, on se sert donc un bon verre. Après une gorgée, on se fait demander de le jeter puisqu’il est interdit d’apporter son alcool dans les refuges. Pfffffff

Conclusion

Nous avions de grandes attentes et la Nouvelle Zélande a su les surpasser. Nous nous envolons demain vers l’Europe pour 2 mois. Le chapitre « aventure » est terminé et nous en gardons des souvenirs incroyables. Nous espérons vous avoir fait voyager un peu à travers nos récits. Nous pensions écrire un article post mortem… bonne idée?

Pour les prochaines semaines, les alpes françaises et suisses sont au programmes en plus du Luxembourg et de Cannes pour y voir famille et copains. Fromages et vins nous ont confirmé leur présence, ça risque d’être assez chouette!

À très vite,

Les Lamourel

2 Replies to “Nouvelle Zélande : partie II

  1. Bonjour Alexandra! Votre périple est très inspirant. Vos photos et vos randonnées à couper le souffle ! Merci à Ken de m’avoir fait découvrir ton blogue pendant que je prépare mon propre périple. Au plaisir de faire ta connaissance. Bonne suite à votre splendide voyage.
    Marie-Claude ( conjointe de Ken)

    1. Coucou Marie-Claude!
      Quel plaisir de te lire. Merci pour les beaux mots sur le blogue et ses photos (et merci a Ken pour sa patience avec moi 🙂 )
      Ken m’avais parlé de ton voyage…ca y est? Tu as les destinations? Au réel plaisir de te rencontrer prochainement.
      Alexandra

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

seventeen − 1 =

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.